Toubo 2016

Category Archives

Maureen Pauchard

Maureen
Toulouse

Je suis contractuelle à la bibliothèque de l’ENAC (Ecole Nationale de l’Aviation Civile) en tant que gestionnaire des périodiques (papiers et électroniques) / bibliothécaire assistante polyvalente dans une équipe de 5 personnes (vous avez pu déjà découvrir la présentation de Laurence Porte).

Curieuse des divers aspects du métier, je me questionne beaucoup et j’essaie de trouver des réponses sur notre métier et ses évolutions.

Problématiques
La valorisation des périodiques : les abonnements papiers se réduisent et les titres électroniques sont de plus en plus nombreux. Toutefois, les éditeurs ne proposent pas toujours un mode d’accès adapté à nos établissements. Comment rendre visible cette documentation hybride ?
Comment faire vivre les périodiques (papiers et électroniques) dans l’espace physique qu’est la bibliothèque ?

Les usagers : Etudiants, enseignants chercheurs, … quels services leurs apporter ? Dans le milieu universitaire, les enseignants chercheurs désertent les bibliothèques, or travailler en partenariat pourrait apporter une plus-value au niveau de l’enseignement et de la documentation. Le travail de proximité et les services rendus à leur intention sont-ils les uniques solutions ?

Les partenariats. Quels collaborations est-il possible de mettre en place en bibliothèque notamment dans le mouvement participatif ? Et surtout, comment ?

… Tous ces problématiques seraient-elles qu’une histoire de communication ? 😉

Entre l’utopie et la désillusion, il y a une marge de manœuvre…Dans un contexte difficile (manque de ressources et de moyens), il existe encore des possibilités d’améliorations et d’évolutions en lien avec nos publics, nos tutelles, la société… Rendre visible notre métier semble évident (à l’image de ce cyclo biblio).

Je voyagerai avec vous de Moissac à Bordeaux, je suis certaine que cette expérience sera enrichissante tant professionnellement que personnellement.

A bientôt !


Marie D.

vélo ombre bis

Montpellier

Après de nombreuses années passées en section jeunesse, je travaille actuellement au service adulte de la médiathèque centrale du réseau de Montpellier. Un changement bien vécu même si j’admets un p’tit pincement au cœur chaque fois que je vois le magazine Citrouille ou bien le dernier album d’Anthony Browne !!! Littérature jeunesse un jour…littérature jeunesse toujours !!

Parallèlement, je m’investis dans 2 associations : l’ABF Languedoc-Roussillon qui me permet de rencontrer des collègues de ma région, et le COBIAC qui m’offre la possibilité de m’engager pour le développement de la lecture à l’étranger et d’échanger avec des bibliothécaires de l’autre côté de la Méditerranée.

Ma problématique 
C’est quoi un bibliothécaire aujourd’hui ? Dans la société actuelle, quelle est la place de la bibliothèque dans le débat public et comment est perçu le bibliothécaire ? Comme Neil Gaiman, je pense que « les bibliothèques sont une affaire de liberté » et j’espère transmettre ce message durant notre trajet. Cet auteur jeunesse m’a beaucoup inspirée (comme tant d’autres) et c’est pourquoi je voudrais aussi profiter de Cyclo-biblio pour faire connaître cette littérature jeunesse, pour faire découvrir (et découvrir aussi) les textes magnifiques qui m’ont fait rêver et procurer les plus belles émotions !

C’est ma 1ère participation à Cyclo-biblio et j’ai hâte de découvrir ce TouBo même si je commence sérieusement à douter de mes capacités à faire autant de vélo… Mais qui sait, de cycliste pour 5 jours je deviendrai peut-être cycliste pour toujours…On verra bien !! En tous les cas, je suis heureuse de participer à cette aventure qui s’annonce pleine de belles rencontres !


Emmanuelle Prévost

EmmanuellePrevost

Paris

Je suis bibliothécaire-assistante à la BIUSanté, Paris 5, et, au sein du service des périodiques, je participe à la conservation partagée des périodiques médicaux d’Ile-de-France.
Travail en réseau, mutualisation des moyens, constitution d’une carte documentaire… l’idée est satisfaisante.

Enthousiaste du Cyclo-Biblio 2015 Bâle-Strasbourg, comme l’année dernière, j’ai été tentée d’annuler ma participation au dernier moment ! Mais, je suis moins raisonnable que mes articulations…
Merci à l’équipe des organisateurs de m’avoir proposé un compromis : une place dans la voiture de Gilles si besoin. Auquel cas, j’essaierai de lui être utile !

Problématique
J’ai hâte de retrouver ce groupe avec lequel pédaler, et pas n’importe quel groupe, puisque nous partageons tous la même éthique, les mêmes questions et la même passion du métier de bibliothécaire.

Cela étant, quand nous ne roulons pas tous ensemble comme un seul grand corps multiple et bienheureux dans de beaux paysages, visitant de belles bibliothèques !, nous constituons aussi un groupe hétérogène : chacun son histoire professionnelle, son statut, déterminé par les concours – ou les contrats, qui régissent la fonction publique. S’ensuit l’appartenance à une catégorie, à un corps, qui nous hiérarchisent les uns par rapport aux autres et nous assignent un rôle, subi ou choisi.

Pouvons-nous faire l’impasse sur le fait que nous n’avons pas tous le même rapport au métier dans notre quotidien, pas tous les mêmes pouvoirs, ni le même poids, ni la même formation, ni les mêmes moyens, ni la même image ? Alors que nous tenons à offrir un discours commun et une image consensuelle ?

L’organisation du métier, en interne, est éventuellement sclérosée et sclérosante, cependant que pour le public nous affichons notre dynamisme. Ce peut-être un des échanges de points de vue au fil des chemins…


Vincent Jovignot

Vincent Jovignot

Bonjour à tous,

Je suis le porte-bagage !
Mardi prochain, je prendrais la route direction Montpellier pour récupérer le camion et les vélos de location, avant de vous retrouver à Toulouse le mercredi matin 8h30. Mon amie Sylvie, porte-bagage n°2, nous rejoindra à Moissac.
Contrairement à ce que laisse supposer la photo ci-jointe, vos bagages seront traités avec toute l’attention qu’ils méritent et non pas jetés en vrac…
Nous nous réjouissons de participer à cette troisième édition étant donné la réelle bonne humeur des deux premières. Cyclo-biblio, c’est une très belle aventure et une atmosphère merveilleuse.

A la semaine prochaine !


Paul Costelloe

Paul

Hiya,

My name is Paul and I’m Irish, although I was born and raised in London. I have been on three previous Cycling for Libraries trip, although I do not work in a library. How I came to join this group is a story that is best told while cycling.

I’m a big fan of libraries and have especially fond memories of two in particular from my childhood. I have made some good friends from my previous C4L trips, but unfortunately have not managed to lose the one I brought with me – maybe I’ll have better luck in Toulouse.

I have only schoolboy French, although I worked for a French Company Rhone-Poulenc for 3 years, during which time my French language skills improved considerably. But they have since deteriorated, so apart from the phrases ‘the pen of my aunt’ and ‘where is the nearest hospital’ my conversation may be very limited. But my style of cycling is amusing to watch, so hopefully that will compensate. I will bring flash cards with me and I have also been practicing my miming skills, but neither of these options may be very easy to do while cycling, so I’m not sure I have thought this through properly.

Google Translate will probably make a complete mess of this and you will all end up thinking I’m a little strange, but I’m still looking forward to seeing you next week. The weather in England is completely rubbish at the moment, so hopefully it will be sunny in Toulouse.

Take care and chat (flash / mime) soon.

Paul Francis Costelloe


Isabelle Della Vedova

IsabelleDellaVedova

Munster (Alsace)

Problématique
Alors que les architectes ouvrent leurs portes le 3 et 4 juin, sur l’ensemble du territoire, pour ma part, je sors de chez moi durant une semaine, pour découvrir ces nouveaux lieux publics que sont les bibliothèques-médiathèques.

Dans le but de découvrir l’atout de l’architecture dans les bibliothèques, voir quelle est son impact sur les usagers et les bibliothécaires. Voir comment rendre un bâtiment désirable où tout le monde aura plaisir à l’utiliser et à y travailler ?

C’est à ce titre, en tant qu’architecte, que je participe à Cyclo-Biblio ; et l’idée de le faire à vélo me ravit.


Jean-Philippe Aynié

JeanPhilippeAynie2

Montpellier

Après avoir débuté dans une BU auvergnate et néanmoins numérique, effectué un crochet formateur par l’ABES, je travaille actuellement à la BU de droit de Montpellier, entre autres choses chargé de la formation des étudiants, des collections de sciences politiques et du Sudoc-PS (Quoi ? vous ne connaissez pas le Sudoc-PS ?). Le tout à vélo bien sûr et le plus possible, c’est tellement plus simple et joyeux.

Problématique – résumé

Certes, une envie de (ré)affirmer ce que peuvent représenter les bibliothèques dans l’imaginaire collectif comme lieux de culture, de savoirs et d’échanges (vous pensiez à la bibliothécaire à jupe plissée et chignon vous ?).

Problématique – détaillée

Envie, surtout, de rencontrer des collègues, à vélo, porteurs d’idées neuves qui respirent et s’inscrivent dans le temps. Après 10 ans déjà, ou à peine, au service des services, avec « l’usager » au cœur de toutes les préoccupations, je suis depuis quelques mois en charge, et presque à contre-courant, d’un secteur d’acquisitions. Activité très banale, quasi souterraine de l’activité d’une bibliothèque et pourtant point névralgique, qui donne du sens aux services et en tout premier lieu, à mon avis, à l’un des plus importants que doit procurer une bibliothèque : à savoir aiguiser l’esprit critique dans une société qui produit et nous inonde d’infobésité. Au cœur de ce qui me motive, je constate, et cela me réjouit, que nous sommes de plus en plus nombreux à penser qu’à force de sacrifier l’essentiel pour l’urgence, on finit par oublier l’urgence de l’essentiel comme le dit le bon et grand Edgar (E. Morin, La Méthode. Ethique, tome 6)


Mariël Geens

MarielGeens
Anvers (Belgique)
Je m’appelle Mariël. Je suis belge néerlandophone. Je suis assistante de bibliothèque au sein des bibliothèques publiques anversoises, ce qu’on appelle une ‘mediacoach’ (voir mes profils des années précédentes).
C’est ma quatrième participation à Cyclo-biblio. J’adore !
Problématique
Cette année je serai brève.

Je me passionne pour l’environnement, les citoyens, la société, l’inclusion, la survie de nos services publics, les bibliothèques, mon boulot et la vie en générale.

Je m’intéresse donc à tous et à tout, mais particulièrement cette année :
– aux animations pour adultes dans un contexte de ‘superdiversité’ urbaine
– maîtrise des compétences informationnelles
– aux collections numériques
– à l’accessibilité

Aude Windels

AudeWindels

Olivet (Loiret)

Responsable de l’espace jeunesse – Bibliothèque d’Olivet (Loiret).

Membre de l’association Livres de jeunesses en fête et de l’ABF Centre.

Problématique

En premier lieu je suis une bibliothécaire jeunesse de cœur !  Je suis chaque jour surprise et conquise par la littérature jeunesse que je partage avec plaisir avec tous ceux que je rencontre, petits ou grands. Parce qu’elle est faite pour ça, être partagée. Et ils sont très forts ces p’tits bouquins pour faire voyager des textes, des images, des idées (et même pire, des questions !) de tête en tête ou de bouche à oreille, pour aller toucher des lecteurs (ou futurs lecteurs, ex-lecteurs, non-lecteurs…). Je suis d’ailleurs membre de l’association Livres de jeunesse en fête qui fédère des bibliothécaires jeunesse de tout le Loiret autour de projets communs. Ce qui me permet aussi d’aller visiter des bibliothèques aux quatre coins du département.

On y parle beaucoup d’une période de mutation, de bouleversement (d’évolution ou de crise, tout dépend si la tasse de café du bibliothécaire est à moitié pleine ou à moitié vide !). Mais les visites et les rencontres du Cyclo-biblio de l’an dernier m’ont permis de l’envisager comme une opportunité de se redéfinir, de se réinventer et j’ai été bluffée par l’imagination, la conviction, les idées, les projets tellement variés que j’ai pu découvrir. Des établissements avec des identités très différentes, des partis pris… et celui de la bibliothèque participative en est un qui m’intéresse !

Par quelles démarches (en terme d’aménagement, de choix documentaire et de classement, de service…) favoriser l’appropriation des lieux par le public ? Pourquoi impliquer l’usager ? Avec quels objectifs et quelles limites ? Peut-on concilier les visions et les pratiques d’un professionnel avec celle d’un particulier ? Et comment ne pas avoir envie d’évoquer toutes ces questions (et bien d’autres !) mollets au vent en cuissard élégant ?

Alors je repars motivée (mais la motivation suffira-t-elle pour survivre aux deux grosses étapes ???) pour aller explorer d’autres bibliothèques et tous les possibles qu’elles offrent. Et surtout faire joyeusement parler des bibliothèques, le gilet jaune, la sonnette et le tract à l’affût !

PS : Et puis j’ai hâte de voir si les gens du Sud-Ouest sont aussi accueillants que ceux du Nord-Est… 😉


Marina De Ridder

MarinaDeRidder

Jette (près de Bruxelles)

Bibliothécaire depuis de longues années, je suis depuis 10 ans responsable d’une bibliothèque communale dans le nord-ouest de Bruxelles. Avec beaucoup de plaisir, beaucoup de projets réalistes ou utopiques. Je suis fascinée par tout ce qu’une bibliothèque peut apporter à une population, et plus encore par toutes les actions qui peuvent impliquer les habitants, les associations dans la vie et les objectifs de la bibliothèque.
Je suis persuadée qu’il y a encore un avenir à construire pour les bibliothèques.

Et puis, je passe un peu de temps, comme bénévole, dans une bibliothèque de prison ; une autre manière de faire mon métier de bibliothécaire.

Au quotidien, je cours, je prête, j’anime, je réunionne,… et je roule à vélo. Une vraie bouée d’oxygène.

Sur mon petit vélo rouge, je parcours Bruxelles. Je suis très curieuse de participer à cyclo-biblio. Ce sera une première dans la randonnée sur de telles distances et puis les conférences professionnelles sur roues, ça promet de l’imprévu.


Page 1 of 5123...Last

Categories

Archives