Cyclo-biblio, c’est quoi ?

L’essentiel

Cyclo-biblio est une campagne de promotion des bibliothèques. Elle vise à promouvoir et à mieux faire connaître les services et les ressources que les bibliothèques proposent à leurs publics, ainsi que le rôle indispensable de ces établissements pour la société. Les élus, les médias et le grand public sont les cibles privilégiées de cet événement. Cyclo-biblio est une conférence de bibliothécaires à vélo. Plus de 50 professionnels pédalent pour visiter les bibliothèques qui jalonnent le chemin, tout en échangeant entre collègues pour enrichir leurs connaissances et comparer leurs pratiques.

Sur le trajet sont prévues des visites de bibliothèques, des ateliers, ainsi que des rencontres avec des professionnels, des élus locaux et autres acteurs de la vie culturelle à plus ou moins grande échelle. Les moments d’échanges avec le public, familiers des bibliothèques ou non, sont d’une grande richesse. L’utilisation du vélo assure la visibilité de l’événement, crée la surprise et attire la sympathie de la population. Les itinéraires cyclables seront privilégiés pour permettre un meilleur échange au sein du groupe. Cet événement est soutenu par l’Association des Bibliothécaires de France (ABF) et l’IALA, International Association for Library Advocacy, qui promeut le projet international «Cycling for libraries» (www.cyclingforlibraries.org).

Voir «  2017 Le Léman »

Historique

En 2011, un groupe de bibliothécaires finlandais à la recherche de formes innovantes de rencontres entre professionnels crée Cycling for libraries. Cette conférence internationale à vélo rencontre un succès immédiat. Après Copenhague – Berlin en 2011 et les pays baltes en 2012, une centaine de participants concluent le tour 2013 entre Amsterdam et Bruxelles par une réception au Parlement européen. En 2014, l’édition a adopté le nom de Cyclo-biblio. Une association française a donc été créée pour suivre les actions de plaidoyer en bibliothèque en France et dans les pays francophones. Elle s’est déroulée entre Montpellier et Lyon, où se tenait le 80ème congrès de l’International Federation of Library Associations and Institutions (IFLA) regroupant 4000 professionnels de l’information. En 2015, Cyclo-biblio a maintenu son action locale en France et a rassemblé plus de 50 bibliothécaires entre Bâle et Strasbourg, où avait lieu le 61ème congrès de l’Association des Bibliothécaires de France, partenaire de l’événement. En 2016, Cyclo-biblio a mené 50 cyclothécaires entre Toulouse et Bordeaux.

Objectifs

Une conférence informelle

Cyclo-biblio est une conférence à vélo pour les bibliothécaires et les amoureux des bibliothèques. Elle se veut politiquement indépendante.

  • Le trajet à vélo donne le temps aux participants de discuter de problématiques concernant les bibliothèques ou les usagers de ces établissements. A la différence des congrès traditionnels, loin des salles de conférences et des présentations formelles, l’information circule aisément, dans toutes les directions et chaque cycliste peut discuter librement avec son voisin du moment.
  • Des bibliothécaires aux profils très variés – cursus de formations, parcours professionnels, positions hiérarchiques – pédalent unis pour une même cause, échangent sur les difficultés, les projets ou les succès des uns et des autres, et font équipe au fil des kilomètres pour imaginer ensemble les bibliothèques de demain.
  • Des visites de bibliothèques municipales et universitaires, petites ou grandes, ponctuent le parcours, permettant aux participants d’échanger avec d’autres professionnels et de découvrir d’autres pratiques. Des ateliers plus collaboratifs sont également prévus. Un objectif sous-jacent est de développer son réseau professionnel de type grassroots, c’est-à-dire un réseau issu de la base et non lié à une association ou à une fédération.

Voir « Pourquoi participer? »

Une campagne de promotion des bibliothèques

Cyclo-biblio est une campagne de promotion qui vise à rappeler le rôle fondamental des bibliothèques dans la société d’aujourd’hui. Cyclo-biblio encourage les établissements visités à inviter leurs élus pour témoigner de leur soutien à la bibliothèque, et les médias locaux et régionaux pour relayer le message auprès de la population. Le rôle des médias, TV, radios, journaux, web est primordial. Tout doit être mis en œuvre pour donner de la visibilité à l’événement. En sortant de leurs bibliothèques, qui sont parfois perçues comme des lieux préservés et clos, les professionnels entendent attirer l’attention sur leurs rôles dans la société, sur les tensions et les menaces qui pèsent sur les équipements, que ce soit sous la forme de réductions budgétaires, de suppressions de personnel ou encore de censure sur les acquisitions. Ils entendent rappeler aussi combien ces lieux sont importants pour favoriser l’accès à la connaissance et à l’information, et sont indispensables à l’exercice de la citoyenneté.

Voir la « Revue de presse »

Pourquoi à vélo ?

  • En circulant à vélo, l’association Cyclo-biblio vise à créer un événement, de l’inattendu, et à se rendre visible auprès du public, des élus et des autres professionnels.
  • Cyclo-biblio cherche à changer la perception que le public non familier des bibliothèques peut avoir des bibliothécaires et de leur métier. Les professionnels sortent de leur bureau et s’engagent concrètement pour défendre le rôle des bibliothèques.
  • La randonnée à vélo est un moyen privilégié de réseautage pour les professionnels d’aujourd’hui. Le vélo pratiqué en groupe encourage l’esprit d’équipe et contribue au bien-être physique et mental des professionnels des bibliothèques.
  • Enfin, Cyclo-biblio soutient également un mode de vie alternatif en s’inspirant directement des nombreuses valeurs de la bibliothéconomie, tels l’ouverture, la liberté d’accès à l’information, l’apprentissage continu et l’innovation. Par sa nature, la bibliothéconomie est une discipline humaniste et internationaliste.

Les participants

Cyclo-biblio est ouvert à tous, bibliothécaires ou amoureux des bibliothèques. Les cinquante premiers inscrits sur le site internet participeront au voyage. Une liste d’attente permet de compenser les éventuels désistements. Bien que ce tour soit local, toutes les nationalités sont susceptibles d’être représentées. Ce congrès de bibliothécaires à vélo privilégie le français comme langue commune. Les participants rentreront dans leur région ou leur pays en témoignant de ce mouvement international de promotion des bibliothèques au moyen de conférences, d’articles de presse, de vidéos ou de photos postées sur internet. La revue de presse et les témoignages relatifs aux éditions précédentes rendent compte de l’engouement suscité au-delà de l’événement lui-même.

Voir « Le réseau Cyclo-biblio »