Participant-e-s Angelle 2018

Aline Theret

Pédaler à 50 de bibliothèque en bibliothèque, aller à la rencontre du public, des élus, les conquérir et rencontrer des collègues jusque dans le Marais poitevin et la Venise verte, quel beau projet ! Merci et bravo aux organisateurs. J’ai découvert Cyclo-biblio à l’Enssib il y a 3 ans. J’ai suivi l’an dernier sur les réseaux sociaux mes copines de promo autour du Lac Léman mais c’est la 1ère fois que j’y participe, un défi. Je vais y mettre toute ma conviction de l’utilité des bibliothèques dans la société et ma conscience professionnelle pour arriver fière à La Rochelle au congrès de l’ABF. Bibliothécaire, intéressée et passionnée par tous les aspects du métier, j’ai tenu plusieurs postes dans différents types d’établissement, du catalogage du fonds allemand de la Contemporaine (nouveau nom de la BDIC ;-), à la numérisation en passant par le transfert des collections dans le cadre du Projet Richelieu. Aujourd’hui, chargée de conservation et correspondante expositions au sein du Département de la Musique à la BnF, je m’interroge actuellement sur les formes de valorisation, innovante ou non, des collections patrimoniales en accord avec les attentes du public et, plus généralement sur la question du patrimoine en bibliothèque à l’heure des fab’lab et comment inscrire cette notion de patrimoine dans la bibliothèque troisième lieu. J’espère avancer sur la question avec mes coéquipiers. J’ai hâte de découvrir les actions mises en œuvre dans les bibliothèques du parcours, leur organisation, les moyens, leur choix, leur créativité et l’énergie déployée pour satisfaire leur public.


Anne-Lise Millan-Brun


Anne Kerkour

Anne, coordinatrice jeunesse du réseau des bibliothèques de Grenoble et Bibliotechnicienne à la « bibliothèque des relais lecture ». A la bibliothèque des relais lecture, J’accueille du public…mais la plupart de mes missions se font hors les murs (‘par tous les temps’). Je vais à la rencontre des publics dit éloignés des bibliothèques. Je fais du portage à domicile, des tournées scolaires et adultes en bibliobus, Je fais de la médiation auprès de ces publics. Je monte des animations, et il m’arrive de dispenser des formations : un métier passionnant et diversifié. Je suis très contente de participer à ‘Angelle’, c’est un projet qui me correspond, parce qu’il met en avant mon goût pour l’effort sportif, et notamment pour le vélo. Le Voyage à vélo permet, l’échange, la discussion, le partage, et je suis enthousiaste à l’idée de partager sur nos expériences professionnelles, et d’échanger sur nos pratiques. Actuellement, il y a un réel intérêt pour les jeux en bibliothèque, et je m’interroge : comment mieux intégrer, et développer la place du jeu dans nos collections ? Quels espaces pour le jeu, comment se former ?… J’ai aussi envie d’échanger avec vous « sur l’éducation aux médias », l’accessibilité…J’ai hâte de vous rencontrer…


Aurélie Dréan

Encore étudiante en master (eh oui !) à l’Enssib, je suis passée par toutes sortes de bibliothèques à Rennes, à Bordeaux, à Lyon, et maintenant à Nantes, où je réalise mon stage de fin d’études. J’aime bouger, alors quoi de mieux que de découvrir des bibliothèques à vélo ? Je suis une future bibliothécaire passionnée par les questions de « hors les murs » : j’ai mis en place une bibliothèque de rue lors de mon année d’apprentissage et j’effectue à présent une mission de diagnostic des actions hors les murs existantes à Nantes Nord. En plus de cela, j’écris mon mémoire de master sur l’advocacy et la promotion de la valeur des bibliothèques auprès des élus. Dès lors, l’action cyclo-biblio était tout indiquée ! Cyclo-biblio, c’est l’occasion pour moi de rencontrer d’autres professionnels, de partager des expériences, et de changer l’image des bibliothèques en contribuant à leur vélorution. A bientôt donc !


Béatrice de Tréglodé

Bibliothécaire dans le réseau de Grenoble depuis plus d’une dizaine d’année, je me déplace uniquement à vélo – n’ayant plus de voitures depuis 3 ans – je teste depuis les solutions alternatives avec bonheur , de Bla bla car à Citélib en passant par le train ou le co-voiturage ! Plutôt cyclo-urbaine, j’adore découvrir des villes à vélo et je garde d’excellents souvenirs de trajets dans Berlin, Copenhague, Paris ou Amsterdam ! Plutôt sportive je n’ai cependant pas l’habitude des longues distances à vélo, ce sera l’occasion de découvrir le vélo au long cours ! Je travaille depuis 4 ans à la bibliothèque Internationale, expérience passionnante et atypique car nous proposons une collection qui se décline en 7 langues : anglais, allemand, italien, espagnol, portugais et arabe mais aussi français et FLE (français langue étrangère) évidemment ! La question des langues et des publics m’intéresse tout particulièrement, j’aimerais profiter de ce futur partage d’expériences, pour échanger autour de cette problématique. La question de l’accueil des migrants nous pose de nouvelles questions : Faut-il développer en plus du fonds de FLE, les langues d’origines de ces publics potentiels et comment les choisir ? Participer à Cyclobiblio me semble être l’occasion d’allier convivialité et partage d’expériences professionnelles ! Je suis impatiente de faire connaissance avec les « cyclo-biblio 2018 » et de biblio-papoter en pédalant par tous les temps !


Bernard Fouilland


Betty le Corre


Bo Jacobsen

I am a library director of the public libraries in the municipality of Vesthimmerland, Denmark with 37.000 inhabitants. The library offer is used by the citizens in many new contexts. As an informal meeting place, both spontaneously and planned. As a place for inspiration. For play and learning. For assignments and teaching. As a cozy corner and for newspaper reading. Just to name a few purposes. I am a veteran of the Cycling for Libraries and it is for me very interesting to follow new trends in the world of libraries. Also I am looking very much forward to meet both new and old friends, who are enjoying wisdom and life itself.

 


Carmen de Miguel Murado

Je suis Carmen, espagnole, bibliothécaire à l’Université de Valladolid. J’aime bien visiter des bibliothèques là où je voyage, surtout voir la conception des espaces, l’équipement, les activités d’animation pour les usagers. Mon poste actuel est de responsable de la « Biblioteca General Reina Sofía », installée dans une vieille prison de 1703. C’est mon troisième Cyclobiblio. C’est un coup d’adrénaline. C’est une rencontre de collègues. Et j’adore voyager à vélo! Que demander de plus ?


Catherine Damiron-Fouilland


Catherine Lavielle

Je travaille à l’hôpital Sainte-Anne à Paris où je suis responsable de la bibliothèque médicale. L’hôpital est membre du réseau documentaire national Ascodocpsy dont je suis un acteur très impliqué. J’aime le vélo depuis mon enfance. À l’époque je roulais à la campagne (celle de la photo). Depuis plus de 20 ans maintenant je suis une cycliste quasi exclusivement urbaine, pas très résistante mais très habile dans les couloirs de bus et les carrefours embouteillés. J’ai d’abord jeté un œil curieux sur Cyclo-biblio à ses débuts. Mon regard est vite devenu envieux mais la saison ne m’allait pas. Alors j’ai patienté jusqu’à cette année et le 12 février je me suis lancée.

Impatiente de participer à cette chose collective et roulante qui tient la bibliothèque pour l’un des lieux essentiels de la vie et qui conjugue les efforts de nos corps et de nos esprits pour le faire savoir. En gros, j’ai hâte de vous rencontrer pour partager des histoires de bibliothèques.


Catherine Pousset


Claire Spitaels


Damien Didier-Laurent

En quelques mots : quinquagénaire déjà bien déplumé, vélotaffeur, bibliothécaire au secteur Adultes de la bmi (bibliothèque multimédia intercommunale) d’Épinal dans les Vosges), amateur de vieilles bd et de science-fiction.

Au cours d’Angelle, qui sera ma seconde cyclo-biblio après celle de l’an dernier autour du Léman, j’aurai  les yeux et les oreilles grands ouverts sur ce qui se fait dans les domaines de l’accueil des publics allophones et du livre numérique mais j’espère aussi découvrir l’inattendu.


Daniel Le Goff

Retraité depuis deux ans, j’ai sévi dans pas mal d’établissements : Ville de Paris, puis BM de Montreuil-sous-bois, BM de Fontenay-sous-bois avant dix ans de détachement dans le réseau culturel français à l’étranger (Maroc, Liban). De retour en France en 2000, j’ai travaillé à la BDP de l’Aisne avant de rejoindre la BFM de Limoges. Ancien membre du bureau national de l’ABF, j’ai aussi organisé plusieurs voyages d’étude depuis la Picardie ou le Limousin (Prague, Dublin, Finlande, Belgique-Pays-Bas). Ces voyages ont toujours représenté des bons moments de convivialité que je suis sûr de retrouver sur CycloBiblio.


Eddy Barbry

Bibliothécaire à la bibliothèque publique d’Ieper (Ypres) (Belgique) depuis 1990 (mais actif dans le domaine des bibliothèques depuis 1978….et même bien avant cela comme bénévole). Amateur de littérature, langues, les bonnes choses de la France, le vélo….Fan de David Lankes (inconnu ? à découvrir !). Citation du moment : “les bibliothèques….lieux du livre….lieux du vivre” (oui, à peu près d’Orsenna). Pour ma troisième participation (après le TouBo et le Léman) je me pose la question : cela se fait comment en France le #comenbib ?


Elise Gravel

Des Cyclos biblios, j’en ai déjà fait deux, et comme beaucoup d’entre nous, je suis une mordue de l’aventure. L’année dernière c’était terrible, je n’ai pas pu participé. Et j’ai ressenti un vrai vide : manque de nouvelles inspirations et de conseils précieux glanés au fil des sentiers cyclables, manque de cet enthousiasme particulier, véhiculé en mode doux et informel…Pour moi rien n’a beaucoup changé : je m’occupe toujours des actions culturelles pour la commune de Calvisson (environ 5000 habitants), en même temps que je suis agent de la médiathèque auprès de mes deux supères collègues. J’aime toujours autant participer à la vie locale, mon métier a un sens que je défens avec plaisir. Mais parfois, le manque de temps et de moyens peuvent frustrer et user… Alors c’est avec une envie certaine que je m’apprête à vous retrouver, car je sais que grâce à cette nouvelle aventure, mon énergie, mon inspiration, et mon amour du métier, auront redoublé !


Elisa Lopez

Bonjour, j’aime les livres et les défis ! En découvrant Cyclo Biblio j’ai trouvé intéressante l’idée de sortir du cadre de la bibliothèque pour aller à la rencontre de ses pairs qui plus est à vélo ! Je travaille depuis 15 ans à la BnF et j’y ai appris que, au-delà du numérique et tout ce qu’il permet, le lien humain est primordial en bibliothèque ! Je suis actuellement coordinatrice logistique dans le département Littérature et Art. Au plus près des collections je coordonne des circuits documentaires (désherbage, échanges internationaux…). Mes centres d’intérêt sont la littérature jeunesse et la transmission des savoirs. Depuis 3 ans je participe au comité de lecture Albums du Centre national de la littérature pour la jeunesse (CNLJ) et je suis membre d’IBBY France. Pendant 9 ans j’ai eu le plaisir d’accueillir des jeunes et leur professeur à la Bibliothèque pour leur parler des livres et raconter leurs secrets de fabrication. Aujourd’hui j’anime des Ateliers FLE et je fais du service public en salle de lecture. Ce tour est pour moi un défi personnel que je suis ravie de relever et une occasion de s’interroger sur nos pratiques et les besoins des usagers.


Elisabeth Collin-Canto


Emmanuel Courtine

Bibliothécaire assistant spécialisé à la Bibliothécaire inter-universitaire Cujas, bibliothèque de recherche et patrimoniale, qui dessert les étudiants en droit de l’Université Paris 1 et Paris 2. J’ai eu la chance de participer depuis 2014 à toutes les éditions de Cyclo-Biblio. Qu’est-ce qui me motive pour participer chaque année à la session nationale de la conférence des « cyclothécaires » ? Trois raisons : j’aime mon métier, le vélo, la rencontre. J’aime mon métier car il me permet à la fois de traiter le document et de le transmettre, ce qui m’apporte un double plaisir engendré par la rencontre avec le document et avec les lecteurs. Le vélo, la lecture, et les bibliothèques, ont ceci en commun d’être porteurs de valeurs alternatives et de résistance aux maux contemporains de notre société. Le vélo, comme mode de transport alternatif à la voiture ; la lecture, comme mode d’acquisition des connaissances et de divertissement alternatif à l’image ; et les bibliothèques, lieux de rencontre, dont les valeurs d’intégration sociale s’opposent aux maux de notre société contemporaine. Cyclo-Biblio attire de façon décalée, grâce au vélo, l’attention sur le rôle des bibliothèques dans la cité, qui « est plus qu’une histoire de livres ». Participer à Cyclo-Biblio est donc pour moi un acte militant.


Emmanuel Jourdet


Emmanuelle Bejoint

Bonjour à tous, je travaille depuis près de 20 ans maintenant à la médiathèque du CNSMD de Lyon, c’est-à- dire dans un Conservatoire de musique et de danse, entourée de partitions, de disques, de bouquins, de vidéos… essentiellement autour de la musique classique ! Cela fait 20 ans aussi que j’enfourche mon vélo quasiment chaque matin pour « descendre » au travail. Et oui, descendre, ce qui signifie qu’il faut remonter la pente tous les soirs…

Bref, peu de « platitude » dans mon quotidien, tout du moins sur ma bicyclette ! J’ai loupé de peu les inscriptions à Cyclo-biblio en 2017, alors cette année pas question d’y échapper : à 10h05 le lundi 12 février j’avais rempli le formulaire !


Gwenaëlle Marchais

Ravie de faire partie de l’équipée Cyclo-Biblio de cette année ! Je suis bibliothécaire et je vis à la Réunion, une île magnifique que je prends plaisir à parcourir, à vélo ou à pied, et il y a de quoi faire. A l’université, je m’occupe de numérique et de communication et j’essaie de m’intéresser à tout ce qui concerne nos publics étudiants et enseignants-chercheurs. Comme c’est vaste, c’est souvent le hasard d’une conversation qui suscite la curiosité. Ces derniers temps, je me suis posée beaucoup de questions sur la pédagogie et la médiation : comment construire et animer des ateliers plus interactifs ? le retour des participants n’est pas toujours évident et nous manquons souvent de temps pour nous former et expérimenter. Plus largement, c’est le partage des savoirs et des imaginaires qui m’enthousiasme. Amatrice de documentaires de toutes sortes, j’apprécie beaucoup le rôle des bibliothèques dans ce domaine. Avec le numérique, on peut également jouer avec la diversité des cultures et en multiplier les explorations ouvertes : patrimoine culturel remixé, mise en commun des savoirs citoyens, comme le partage des photos de baleines pour identifier les migrations à chaque saison, accès ouvert aux résultats scientifiques, solutions numériques ouvertes… De plus, nous avons la chance de pouvoir échanger chaque jour avec de nombreux visiteurs. Il y a en a pour tous les goûts. Autrement dit, la richesse est partout et j’imagine Cyclo-Biblio comme une nouvelle façon de la partager.


Gwladys Choisnet

Je suis bibliothécaire depuis deux ans et j’adore mon métier ! Je suis responsable de l’espace jeunesse dans une grande bibliothèque municipale de Paris, ce qui implique de connaître le répertoire des comptines par cœur, de savoir bien conseiller les enfants et les parents, et d’avoir 1000 idées par minute ! Il est important que les bibliothèques soient accueillantes, actives et proposent toujours des choses auxquelles on ne s’attend pas forcément ! C’est mon second Cyclo-biblio ; cela me permet de rencontrer plein de collègues, de parler de mon métier, de visiter des endroits nouveaux et de voir les grands espaaaaces !


Hélène Virenque


Isabelle Reber


Jean-Hugues Moreau

Je travaille à la bibliothèque universitaire de médecine pharmacie de Grenoble, où je m’occupe principalement du dépôt et de la valorisation des thèses d’exercice et des mémoires de sages-femmes. Une partie de ce patrimoine est désormais consultable en ligne sur l’archive ouverte DUMAS. En décembre dernier, notre collection a atteint les 2.000 documents. Une fois n’est pas coutume, nous avons communiqué autour de ce petit événement… En ces temps sombres où les budgets des bibliothèques universitaires françaises fondent comme neige au printemps, il me semble fondamental pour notre profession de nous familiariser avec l’économie de la connaissance. Les tarifs d’abonnement aux revues scientifiques poursuivent leur hausse vertigineuse, imposée par des multinationales de l’édition s’enrichissant de manière scandaleuse. Plutôt que de réduire à peau de chagrin nos acquisitions d’ouvrages afin de payer la note, je crois que nous devrions promouvoir de manière beaucoup plus résolue le libre accès aux connaissances scientifiques (connu aussi sous la dénomination d’Open Access). Force est de constater que nous avons énormément à apprendre de nos voisins. Pour ne citer que cet exemple, le volontarisme de l’Université de Liège est particulièrement bluffant ! Cyclobiblio est l’occasion d’aller observer sur place les pratiques de nos collègues français et étrangers, et d’écouter ce qu’ils ont à nous dire. C’est la 4e fois que je participe à cette manifestation, et j’ai hâte de voir comment les bibliothécaires de l’ouest abordent la question de l’Open Access !


Jean-Marie Feurtet


Jean-Philippe Aynié

Je travaille actuellement à la bibliothèque interuniversitaire de Montpellier, en charge de la formation des étudiants et du fonds de science politique. Il s’agit de mon 3e poste en 12 ans pour des activités que j’ai voulu à chaque fois très différentes. C’est une des facettes que j’apprécie dans ce métier : il est possible de se consacrer à des choses assez diverses. Angelle sera mon 4e Cyclo-biblio ; si je renouvelle l’expérience, c’est avant tout pour les belles rencontres que l’on peut y faire dans la joie et l’émulation, au rythme du vélo. Les visites de bibliothèques c’est bien…mais les discussions avec les « gens » sur un vélo, c’est encore mieux !


Joson de Foras

Bibliothécaire au centre de ressources des langues (CRL) de l’université Toulouse – Jean Jaurès, je m’occupe de communication et d’action culturelle dans une bibliothèque qui espère être un lieu d’échanges, de rencontres … et d’étude.

Après un premier Cyclobiblio autour du Léman, je n’ai pas fini de m’interroger sur la vie de groupe à vélo, et qui plus est, de bibliothécaires à vélo… Angelle sera l’occasion renouvelée de me demander quelle image nous autres bibliothécaires avons de nous-mêmes, quelle image nous renvoyons à notre public aimé, notamment celui qui sera massé sur les routes d’Angers à La Rochelle pour nous acclamer ou qui, plus probablement, nous regardera passer, intrigué par ce peloton enjoué, bruyant, et un rien essoufflé…


Juliette Despres


Laetitia Gascuel

Je suis bibliothécaire à la médiathèque Nadia Boulanger (qui est-ce ???) du conservatoire national supérieur de musique et danse de Lyon depuis 6 ans, dans une équipe de 6 autres personnes dont une apprentie. Il y a longtemps, j’ai sillonné la belle Touraine dans les bibliobus de la Bibliothèque centrale de prêt d’Indre-et-Loire, élevé 4 garçons, organisé des stages de musique ancienne à Toulouse, intégré son conservatoire comme administratrice, rejoint la Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines de Clermont-Ferrand (bonjour Jean-Philippe !) …

Enfin, après ce passage en Auvergne, me voilà à Lyon, d’abord à la Manufacture des Tabacs (Lyon 3) et désormais au conservatoire, toujours bibliothécaire et toujours à vélo, bien entendu !


Magali Paul

Documentaliste à la bibliothèque de La Cinémathèque de Toulouse, passionnée de voyages à vélo (et usagère de la médiathèque la plus proche également). Je participe à Cyclo biblio pour échanger et partager des expériences, des idées, de l’énergie avec d’autres bibliothécaires.

Je côtoie assez peu de bibliothécaires dans ma pratique professionnelle quotidienne et j’aime me rappeler à quel point c’est un métier stimulant et créatif et à quel point les bibliothèques sont des lieux porteurs de sens.


Marie Melchio

Je travaille actuellement à la BU Paris 1. Je suis responsable du prêt entre bibliothèques et participe, entre autres, à la formation des usagers. J’ai eu l’occasion, par le passé, de faire plusieurs voyages professionnels en France et à l’étranger. Merci le CTLES ! J’ai gardé d’excellents souvenirs de ces riches moments d’échange et de partage. Comme j’aime beaucoup le sport, impossible de passer à côté de Cyclo-Biblio ! Bon, je dois bien avouer que je ne fais jamais de vélo…C’est ma première participation. J’ai suivi activement l’édition précédente grâce à nos représentantes de choc, les Triplettes de Paris 1. Je suis particulièrement intéressée par les évolutions de notre métier et par les services aux publics.  Et j’aime par-dessus tout l’idée de montrer une image dynamique des bibliothécaires.

 


Marie-France Perrin

J’ai découvert la cyclo biblio l’an passé autour du Lac Léman : quel show chaud ! Tout m’a plu : les rencontres, les visites, les découvertes et tous ces nouveaux apprentissages… enfin le plaisir de se déplacer à bicyclette, notre corps uni à la machine, la vitesse, le vent ,  tous les sens en alerte et l’esprit vagabondant devant les sublimes paysages. Après la chaleur accablante de la Suisse, j’aimerais connaitre la douceur angevine et la fraicheur maritime…Je suis curieuse de toutes les expériences novatrices  en bibliothèques, de la plus modeste à la plus audacieuse… tout me nourrit pour servir les projets et rendre attractives les bibliothèques de mon département extrêmement rural : les Vosges.


Marina de Ridder


Maxime Szczepanski


Morgane Soltesz Bourel

Je suis bibliothécaire contractuelle, actuellement en recherche d’emploi. J’ai travaillé pendant environ 5 ans dans différentes structures en France ou à l’étranger, petites, grandes, non-informatisées, de lecture publique, bibliothèques d’état, d’hôpital ou centre de doc en collège… Je m’intéresse beaucoup à l’accessibilité en bibliothèque.
J’ai découvert Cyclo-Biblio en lisant le programme du congrès de l’ABF 2018 à La Rochelle. Là je me suis dit Waouf, c’est pas très loin de chez moi, je tente d’avoir une place ! Visiter des bibliothèques à vélo, c’est génial ! J’ai vraiment hâte de rencontrer d’autres bibliothécaires lors de ce cyclo-tour, qui sera mon premier. Je pratique le cyclo-tourisme depuis 3 ans en famille (au week-end ou sur 1-2 semaines), et suis cycliste fonctionnelle le reste de l’année (trajets maison-école aux beaux jours, courses à l’épicerie…). J’habite au nord de Rennes.
Et pour les fans de vélo, je recommande l’excellente communauté d’hébergement de cyclo-touristes Warmshowers : https://fr.warmshowers.org/

Natacha Starobinsky

Je fais du vélo tous les jours, c’est mon moyen de transport et j’adore ça. J’aime aussi mon métier, alors quand j’ai entendu parler de la possibilité d’exercer (en partie), son métier, tout en pédalant, en respirant, en passant les journées au grand air, je dis oui tout de suite ! Je travaille dans les bibliothèques depuis plus de 20 ans, Cyclo-biblio me paraît une belle aventure, une façon originale d’aller à la rencontre d’autres collègues, d’autres pratiques, d’autres environnements…


Nathalie Berriau

Je coordonne les activités d’un réseau documentaire qui porte un nom impossible : Ascodocpsy ! C’est un réseau d’une centaine d’établissements psychiatriques qui mutualisent leurs fonds documentaires et maintenant les activités de leurs archivistes. J’habite en région lyonnaise mais viens de Paris. J’ai redécouvert le vélo depuis deux ans et je suis impatiente d’aller découvrir cette région en votre compagnie. A très vite sur les routes !

 


Nathalie Clot

Cycliste éternellement débutante, j’ai survécu aux expériences à la fois éprouvantes et enthousiasmantes de deux Cycling for Libraries – Nordic Tour (Oslo-Aarhus 2015) et Belgium (2017). Amie des métaphores,  je trouve dans ces rencontres professionnelles informelles un condensé de tout ce que j’aime : apprendre en faisant, me confronter à mes limites et parfois, grâce au soutien des autres, les dépasser, voir des bibliothèques et la manière dont les gens les investissent et discuter avec des gens différents ou proches de mes préoccupations dans la confraternité égalitaire de la sueur et des gilets jaunes. Au quotidien, je travaille depuis 10 ans pour les bibliothèques et archives de l’université d’Angers, afin de contribuer à les rendre humaines, vivantes, présentes et importantes dans la vie des gens qui y travaillent, des deux côtés des bureaux d’accueil et, bien entendu, utiles, utilisables et désirables :-). Avec l’aide d’une dizaine de collègues angevins, j’ai coordonné l’organisation de la première journée d’Angelle… venez me dire ce que vous en pensez !


Pascal Wagner


Santana Druelle


Sophie Cornière


Sophie Courtel

Je suis actuellement responsable des services aux publics à la médiathèque Marguerite Yourcenar (Paris, 15e). Mon poste comprend : la communication de la médiathèque, la coordination des services numériques et la coordination du pôle Lire Autrement (services aux personnes déficientes visuelles). Pour moi les bibliothèques sont d’abord des lieux de vie et de rencontres que l’on doit favoriser : rencontres entre les usagers, entre les cultures etc. La promotion de leur action en tant qu lieux de démocratie doit être centrale pour nous. Cette année, ce sera mon 5e Cyclo-biblio (je suis accro, j’avoue !) j’espère – mais j’en suis sûre ! – rencontrer encore des collègues passionnés et passionnants, échanger autour de diverses problématiques métier et dépoussiérer l’image des bibliothèques (c’est fatiguant toute seule, à 50, on est plus forts !). Et puis vive le vélo !


Tanja Donner

My name is Tanja and I am a librarian at The University Library in Gävle in Sweden. I would like to participate in Cyclo-biblio because I have never done anything like this before, but all my life I’ve been cycling a lot. Even though there has been a lot of snow in Sweden this winter I’m going by bike to my job every day. At my library we are changing library system into the open source program Koha this summer. I hope someone else at this year’s Cyclo Biblio have some experience of Koha. I’ve written this letter in English but I know some French and this spring I’m trying to improve my French to be able to communicate in French at Cyclo-biblio this summer.

 

 

 


 Valentine Bestel

Bibliothécaire communicante, fan des randos à pieds comme à vélo…le cyclo-biblio semble être un projet sur-mesure ! Après un Bordeaux-Bayonne entre amis l’année dernière, en avant pour de nouvelles rencontres entre Angers et la Rochelle ! Une aventure qui s’annonce enrichissante aussi bien professionnellement que personnellement. Bibliothécaire au sein de la section multimédia à Bègles, je suis en charge de la gestion du site, des réseaux et de la communication de l’établissement. Je dispense également quelques heures de cours à l’IUT Bordeaux-Montaigne, où j’ai moi-même repris mes études il y a quelques années, sur des problématiques autour du numérique et des bibliothèques. Il me tarde déjà de pédaler, échanger et découvrir avec vous !


Véronique Doussot

Après plus de 20 ans en bibliothèque publique, rien ne m’intéresse plus que d’assister à la transformation de nos métiers! Les nouveaux services, les nouvelles compétences et les nouveaux profils induits par les bouleversements sociétaux sont autant d’opportunités de ré-inventer nos missions. Avec une dose d’ouverture d’esprit, il n’est pas bien difficile de s’apercevoir que l’automatisation des tâches (Rfid) nous permet de mieux cultiver le lien social avec nos publics…

 

 


 Véronique Tullio

C’est la première fois que je participe à Cyclo-biblio. J’ai été immédiatement séduite par le projet, à la fois challenge sportif et lieu de rencontres et échanges professionnels, et surtout une véritable aventure humaine. En tant que responsable d’une médiathèque francilienne (la Méridienne, à
Rungis), j’ai inscrit ce rendez-vous annuel en formation continue pluriannuel tle auprès de ma hiérarchie, afin de faire participer à tour de rôle mes collègues, voire même nos partenaires les plus proches ! Après 30 ans de service, je peux dire que mon métier fut une passion, mes proches pourraient en témoigner, la lecture publique étant comme un cinquième membre de la famille ! J’ai alterné différents postes, mené à bien de nombreux projets, et tout est encore à faire, c’est magique ! Ce qui m’importe ? Exprimer notre fierté et notre engagement pour ces « maisons de service public culturel » !


 Virginie Eck

Je travaille dans le réseau municipal de Lyon et suis responsable de la bibliothèque Marguerite Yourcenar, dite Lacassagne. J’ai la chance de travailler dans cette toute nouvelle bibliothèque qui remporte un franc succès depuis son ouverture en octobre 2017. L’une de ses particularités est de proposer des collections de jeux sous toutes les formes et pour tous les âges. Cela attire notamment un public jeune et c’est une de mes préoccupations : la place des ados en bibliothèque. Comment bien les accueillir ? Que leur proposer ? Mais aussi comment les « gérer »? L’éternelle question des bibliothécaires : comment les faire venir et une fois qu’ils sont là, comment faire pour qu’ils restent… dans le cadre que l’on propose. Angelle sera ma troisième participation à Cyclo-biblio, après Montpellier-Lyon en 2014 et Bâle-Strasbourg en 2015. Je suis une vélo-taffeuse par tous les temps et suis ravie de partager ces quelques jours avec vous, avant de rejoindre le congrès de l’ABF.