Participant-e-s

Aija Jankava

I do love Cycling for Libraries for offering the opportunity to disconnect from daily routine and spend time getting smarter with the company of book lovers. I do love Cycling for Libraries for offering the combination of week long breathtaking ride and learning and having fun. I do love the concept of an ‘unconference’. I do love the heartwarming feeling of being part of a group of like-minded people, biking it’s way through the beautiful landscapes of France and chating about library-matters (or not-at-all-library…). Or just having fun and enjoying the moment.

Alireza Afshari

My name is Alireza Afshari (Ali) and I work as Consultant/library developer at International Library in Stockholm, Sweden. I am Iranian originally but immigrated to Sweden at 1990 and since then I live and work in this beautiful country. I am interested of literature, language, music, running, biking and of-course “vin, fromage avec Baguette” 🙂 You should look at the attached photo to figure out how many “cycling for libraries” tours I have done. Let me tell you a little history of yc4lib : it started actually more than 10 years ago as a dream to bike through Europe and discuss informally different issues related to libraries and their future. In EBLIDA Conference in Helsinki in 2010, a group of Finnish librarians became interested in the idea and were willing to get involved in this adventurous experiment. The purpose was to organize an unconference while examining how the librarians cope with some hundred kilometers –long challenge. They wanted to believe that biking hundreds of kilometers together is a metaphor for the situation and challenges that libraries have to face today. The way in which participants might survive tells whether we have a capacity to deal with the challenges as professionals or not. The organizers felt clearly that the digital age brings a challenge for survival of librarians and their services. And as we all know the challenges become more and more complex in a modern society with for instance internationalism, immigration and last but not least High-Tech…
I tell you more about all the trips etc. during our cyclo-biblio 2019 if you are interested. My French is unfortunately not good enough to communicate with you in this beautiful language but most of you as far as I know are good in English to help with translations if needed.

Annabelle Plantady

Betty Le Corre

Blandine Delhaye


Bo Jacobsen

My name is Bo Jacobsen and I have for 25 years served as a library director of the public libraries of the municipality of Vesthimmerland (Denmark) with 37.000 inhabitants. One of the best things we have done is to open the libraries 7-22 each day with self service two thirds of the time. The citizens just love it and other countries are interested. Later in June, 3 Canadian librarians will come to visit us and hear about it. I am a veteran of the « Cycling for Libraries » and it is for me very interesting to follow new trends in the world of libraries. Later this year I will travel to Finland to study their achivement in their strategy for reading and to visit the Oodi Library in Helsinki. Unfortunaletly my French is very poor, but on the tour last year many of you were very nice and willing to translate, and I even learned how to order a beer in French… Also, I am looking very much forward to meet both new and old friends, who are enjoying wisdom and life itself.

Carmen de Miguel Murado

Je travaille en BU (Université de Valladolid), dans un bâtiment qui a été autrefois une prison (1703). J’aime plein de choses : visiter des bibliothèques là où je voyage, surtout voir la conception des espaces, l’équipement, les activités d’animation pour les usagers. Voyager en vélo pendant l’été (je suis en train de faire l’Eurovélo6). Je suis bénévole à TEDTranslators et Pint of Science dans ma ville. C’est mon quatrième Cyclobiblio, déjà! #FandeCyclobiblio

Catherine Fontaine

En 2017, j’ai participé à deux campagnes de promotion des bibliothèques à vélo, l’une autour du lac Léman, l’autre en Belgique dont l’itinéraire traversait les trois communautés du pays (néerlandophone, francophone et germanophone). Et me revoilà en selle pour Hapar!! Je travaille à la médiathèque Georges Brassens à Drancy, et je salue mes collègues au passage. Voici quelques sujets à discuter avec vous les cyclothécaires : continuer l’action de cyclobiblio tout au long de l’année à l’échelle locale promouvoir les espaces accueillants et modernes des bibliothèques obtenir des cartes de réductions pour visiter les expositions, musées et autres lieux culturels pour les professionnels du livre. A très bientôt Catherine
In 2017, I participated in two campaigns to promote cycling for libraries, one around Lake Geneva, the other in Belgium, whose itinerary crossed the country’s three communities (Dutch-speaking, French-speaking and German-speaking). And here I am again for Hapar !! I work at the library Georges Brassens in Drancy, and I say hi to my colleagues. Here are some topics to discuss with you cyclolibrarians: continue the cyclobiblio action throughout the year at the local level promote welcoming and modern spaces for libraries get discount cards to visit exhibitions, museums and other cultural venues for book professionals. See you soon !

Catherine Lavielle

Claire Heudier

Bibliothécaire dans le réseau de la Ville de Paris depuis 2004, j’ai travaillé pour la préfiguration et l’ouverture de la médiathèque Marguerite Yourcenar dans le 15e arr. Depuis plusieurs années, je m’occupe de numérisation des collections, de valorisation et communication numériques à la Bibliothèque historique, établissement patrimonial installé dans un hôtel particulier 16e siècle du Marais. Je suis intéressée par de nombreux aspects du métier de bibliothécaire : formation, action culturelle, acquisition… Je m’apprête à réaliser, prochainement, le transfuge en bibliothèque de l’Enseignement supérieur ! J’apprécie toutes les occasions d’échanger avec des collègues d’horizons différents témoignant, chacun, d’une expérience dans un environnement particulier. C’est lors du voyage dans les bibliothèques du Danemark, organisé par l’ABF en 2017, que j’ai entendu parler pour la première fois de Cyclo-biblio et il se trouve que depuis 3 ans j’ai troqué le RER B contre un magnifique VAE !

Daniel Le Goff

Retraité depuis trois ans, j’ai sévi dans pas mal d’établissements : Ville de Paris, puis BM de Montreuil-sous-bois, BM de Fontenay-sous-bois avant dix ans de détachement dans le réseau culturel français à l’étranger (Maroc, Liban). De retour en France en 2000, j’ai travaillé à la BDP de l’Aisne avant de rejoindre la BFM de Limoges. Ancien membre du bureau national de l’ABF, j’ai aussi organisé plusieurs voyages d’étude depuis la Picardie ou le Limousin (Prague, Dublin, Finlande, Belgique-Pays-Bas). Ces voyages ont toujours représenté des bons moments de convivialité que j’ai retrouvé sur AngElle l’an dernier. J’en redemande !

Eddy Barbry

Bibliothécaire à la bibliothèque publique d’Ieper (Ypres) (Belgique) depuis 1990 (mais actif dans le domaine des bibliothèques depuis 1978….et même bien avant cela comme bénévole). Amateur de littérature, langues, les bonnes choses de la France, le vélo….Récidiviste. (ma 4ème participation). Et puis, j’aime bien le calvados. Citation du moment “Libraries change lives”.

Elisabeth Collin-Canto


Emmanuel Courtine

Bibliothécaire assistant spécialisé à la Bibliothécaire inter-universitaire Cujas (Paris), bibliothèque universitaire de recherche et patrimoniale spécialisée en droit. J’ai eu la chance de participer depuis 2014 à toutes les éditions de Cyclo-Biblio. Qu’est-ce qui me motive pour participer chaque année à la session nationale de la conférence des « cyclothécaires » ? Trois raisons : j’aime mon métier, le vélo, la rencontre. J’aime mon métier car il me permet à la fois de décrire un livre et de le transmettre, ce qui m’apporte un double plaisir engendré par ces rencontres avec le livre et avec les lecteurs. Le vélo, la lecture, et les bibliothèques, ont ceci en commun d’être porteurs de valeurs alternatives et de résistance aux maux contemporains de notre société. Le vélo, comme mode de transport alternatif à la voiture ; la lecture, comme source de savoir et de plaisir alternatifs à l’image ; et les bibliothèques, lieux de rencontre, dont les valeurs d’intégration sociale s’opposent aux maux de notre société contemporaine. Cyclo-Biblio attire de façon décalée, grâce au vélo, l’attention sur le rôle des bibliothèques dans la cité, qui « est plus qu’une histoire de livres ». Participer à Cyclo-Biblio est donc pour moi un acte militant.

Emmanuel Jourdet

Emmanuelle Bejoint

Je travaille à la médiathèque du Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Lyon (CNSMD), au sein d’une équipe de 6 personnes. Je suis collègue de Laetitia qui sera là aussi cette année ! « Hapar » sera ma 2ème édition de Cyclo-biblio ; Angelle 2018 ayant été une fabuleuse expérience pour moi ! L’occasion de sortir de ses murs, de ses spécificités et de pédaler à la rencontre d’autres profils, le tout dans un climat de convivialité et de bienveillance incroyable. Aller de bibliothèque en bibliothèque sur son vélo, c’est quand même génial, surtout quand à chaque fois on est attendus et accueillis comme des « héros » ! J’ai hâte d’être au Havre…

Emmanuelle Prévost

Gwenaëlle Marchais


Gwendoline Le Corvaisier

Je travaille à la bibliothèque de l’IUT Paris Descartes depuis octobre, et avant ça j’ai eu un parcours assez varié ! J’ai étudié les métiers du livre à Rennes, en Suède et à Paris puis immigré en Angleterre pendant deux ans avant de faire mon grand retour en terre parisienne. J’ai repris le vélo récemment pour faire quelques grandes balades à la campagne, et tenter de traverser tout Paris pour aller au boulot. Et j’ai très hâte de découvrir la Normandie et de rencontrer tout plein de bibliothécaires à Cyclo-biblio!

Hélène Virenque

Ināra Kindzule

Isabelle D’Arpiany

Cette photo me présente bien : c’était lors d’une manifestation à vélo, pour le vélo, pour une ville et un monde apaisée/s et belle/beau à respirer. Je suis très concernée par les modes de transport doux, par les livres sous toutes leurs formes et pour des bibliothèques pleines de fleurs ! Au plaisir de vous retrouver le long de la Seine (pour notre pédale-wawaparty)

Isabelle Reber

Jean-Hugues Morneau

Jean-Philippe Aynié


Jehanne Ducros-Delaigue

Après avoir fait Le Léman en 2017, je me lance dans mon 2e Cyclo-biblio, qui reliera mon pays de cœur, la Normandie, à la ville où j’ai fait mes débuts de bibliothécaire. Guide conférencière et bibliothécaire, amatrice de théâtre, j’aime faire les choses « autrement ». Actuellement en poste au Learning Center de Mulhouse, anciennement à Paris 1, je suis impatiente à l’idée de travailler en plein air et de rencontrer plein de collègues d’horizons différents (ainsi que de vieilles connaissances 😉 ).


Joson de Foras

Julien Dufetelle

Kidanu Besrat

Laetitia Gascuel

Je me réjouis de vous retrouver bientôt et de renouveler ainsi la formidable expérience Cyclo-Biblio vécue l’an dernier pour la première fois, au cours de l’Angelle 2018. Je suis une collègue d’Emmanuelle Béjoint, bibliothécaire au Conservatoire national supérieur de musique et danse de Lyon. Nous travaillons à la médiathèque Nadia Boulanger, entourées de musiciens, danseurs et musicologues. Étant vélo-taffeuse inconditionnelle depuis plus de 20 ans, rencontrer des personnes partageant cette pratique, visiter d’autres lieux et promouvoir les bibliothèques tout en pédalant, c’est rien que du bonheur !

Laurie Rouveyrol

J’ai travaillé en bibliothèque municipale pendant plusieurs années avant de devenir bibliothécaire départementale en Haute-Loire. Je suis remontée sur un vélo il y a 4 ans après une abstinence de plus de 20 ans. Au même moment, j’ai entendu parler de Cyclo-biblio. L’envie de participer à ces journées d’études novatrices a été renforcée quand Isabelle, bibliothécaire d’une commune de la Haute-Loire, nous a fait part de son expérience. J’ai raté le coche pour Angelle. Je suis ravie à l’idée de participer à Hapar, de rencontrer des collègues, de visiter des bibliothèques, de partager et confronter des expériences, d’aller au-devant des publics et des responsables politiques afin de faire valoir la place des bibliothèques. Si en plus tout ça se fait en itinérance vélocipédique c’est super !

Marc Philippe Neuman

Marie Payet

Bibliothécaire depuis 2001, d’abord en bibliothèque universitaire comme responsable du pôle sciences puis lettres et sciences humaines. A la Bpi, j’ai mis en place un partenariat avec la cité des métiers afin d’accompagner les publics au cours de différentes étapes de leur vie professionnelle. Aujourd’hui, je développe la programmation culturelle et les médiations au sein du service savoirs pratiques à la Bpi : master class avec des spécialistes d’un domaine, week-end d’activités autour d’une thématique par exemple « la récup », ateliers pratiques, permanences juridique, rencontres sous la forme de bibliothèques vivantes…Je suis une adepte du vélo comme mode de déplacement au quotidien, en solo ou en famille avec un vélo cargo.Je m’intéresse notamment cette année aux bibliothèques vertes et à la façon dont les bibliothèques peuvent être des acteurs de la transition écologique.

Marie-Claire Neveu-Gervois

Je suis bibliothécaire jeunesse et j’ai un métier formidable: Vous connaissez beaucoup de profession où on peut faire des siestes sur son lieu de travail (littéraires, poétiques, musicales…) ; venir au boulot en pyjama (soirée ciné pyjama…) ; lire pendant ses heures de travail (comment croyez-vous qu’on conseille nos lecteurs?) ; parcourir les revues comme « Elle » (pour ne pas le citer). Non, je ne regarde pas seulement les dernières crèmes anti-rides révolutionnaires, il y a aussi une sélection de livres intéressante ; raconter des histoires sans se faire traiter de mytho! Bref, je suis bibliothécaire et j’exerce vraiment un métier formidable. Et là cerise sur le gâteau, je vais participer cette année au cyclo-biblio. En 6 jours je vais, faire du vélo (un de mes sports favoris), papoter avec des collègues, faires des selfies et des vidéos, tout en ayant les encouragements de ma collectivité. Elle est pas chouette la vie!

Marina de Ridder

Je suis belge et bibliothécaire, cycliste et féministe, végétarienne et bromptonienne. J’ai participé à Cyclobiblio depuis Toulouse-Bordeaux en 2016, et le « Cycling for libraries » en Belgique. Avec mon fidèle petit vélo rouge. A chaque fois, je l’ai vécu comme un moment ressourçant, dynamisant et solidaire, j’y suis accro ! Je suis dans ma dernière ligne droite avant la retraite mais toujours aussi passionnée par les évolutions et les nouveaux visages des bibliothèques. Je travaille en bibliothèque publique dans une commune du nord-ouest de Bruxelles. C’est une commune très verte et plutôt jeune. Nous travaillons beaucoup avec les acteurs socio-culturels de la commune et nous avons à cœur de faire de la bibliothèque un lieu accueillant pour tous les publics.

Mathilde Guenot

Maureen Pauchard

Pendant 4 ans, j’ai été vélo-taffeuse et contractuelle, travaillant successivement dans plusieurs bibliothèques universitaires du réseau toulousain. Après une réussite au concours d’Etat catégorie B, j’ai quitté la ville rose en septembre 2018, pour devenir Bibliothécaire Assistante Spécialisée (en tant que fonctionnaire stagiaire) à la BU de Droit de l’Université Paris-Est Créteil (UPEC). J’y suis, entre autres, chargée de la coordination des périodiques (avec encadrement d’une équipe de 6 bulletineurs) et acquéreur pour certains segments de droit. J’ai eu la chance de participer à Cyclo-biblio pendant 3 jours lors de l’édition 2016 « TouBo ». Ravie de ma première participation, j’ai eu l’envie de réitérer l’expérience afin d’échanger avec des bibliothécaires de tous horizons, et voir ce qu’il se fait ailleurs : ce métier est si riche ! De plus, Cyclo-biblio promet un enrichissement grâce aux rencontres et à la vie en groupe. En ce qui concerne les questionnements professionnels, j’en ai plein mes sacoches ! Ils portent notamment sur la valorisation des collections, les services innovants, le travail en équipe, la notion de service public… Du 31 mai au 6 juin, je lèverai la tête de mon guidon, fin prête pour un « ravito » d’idées et d’énergie à vos côtés !

Muriel Bret-Carlier

Plus à l’aise en chaussures de rando ou dans l’eau, j’ose cette année le vélo, motivée par les échanges biblios ! Alors que les sigles BMVR, BDP, BU et BCSSA jalonnent mon parcours pro, je vois dans cet «HaPar» l’opportunité de partager un voyage stimulant avec des collègues venus de tous les horizons. Ce Cyclo-biblio mêlant rencontres, réflexions pros et défis physiques ne pouvait que m’interpeller. C’est parti pour l’aventure bib-peloton !

Natacha Starobinsky

J’ai participé l’an dernier à Cyclo-biblio pour la première fois. Je travaille depuis cette année à la Bibliothèque de l’École des Mines et pour marquer cet évènement dans ma vie professionnelle (qui va de pair avec ma vie de cycliste 🙂 ), j’ai voulu faire cette photo, afin d’envoyer également un clin d’œil à mes nouveaux collègues.
Ce que je préfère dans cet événement, comme le dit si bien un des slogans Cyclo-biblio : « Découvrir L’inattendu » en partant simplement à vélo à la découverte d’autres bibliothèques, d’autres pratiques, d’autres publics. Et ce, grâce au talent et au travail de nos organisatrices qui nous rendent les choses si simples alors que l’organisation est loin d’être facile 😉
Donc pour moi, Cyclo-biblio c’est aussi : les surprises au détour d’un chemin telles que un petit lac où se baigner et se rafraichir après nos km parcourus… un beau pré fleuri où reposer ses jambes fatiguées… une jolie table dressée par des bibliothécaires accueillants qui nous attendent avec un succulent goûter bien sûr… les sourires des personnes croisées sur nos chemins, les regards réconfortants des bibliothécaires à notre arrivée…les jolies routes à vélo, la convivialité et la bonne humeur des participants… l’entraide et l’esprit d’équipe, le partage d’expériences professionnelles. Enfin, privilégiant toujours le vélo comme moyen de transport, j’adhère totalement au principe Cyclo-biblio ! car ne l’oublions pas, Cyclo-biblio c’est des bibliothèques mais c’est aussi pas mal de km à vélo


Nathalie Coulomp

BAS à la BU Droit de l’université de Lille…j’adore  mon métier et le vélo ! Bref…Cyclo-biblio, c’était forcément pour moi un jour ! Très présente aussi sur les réseaux sociaux, j’ai suivi les éditions précédentes avec envie et enfin, le retour d’expérience de mes 2 collègues Stéphane et Benoît qui ont participé à l’édition de 2017, a fini de me convaincre ! J’ai hâte de vivre cette « petite tranche de vie professionnelle à part » (d’ailleurs, je m’entraîne en venant en vélo au boulot depuis la rentrée de septembre !) et surtout d’échanger avec les collègues sur notre métier qui évolue tellement vite…et vu que j’entame ma 29e année « de carrière », je peux vous dire qu’on est loin de l’image vieillote qu’il peut véhiculer ! A bientôt de faire votre connaissance…et promis, je sors de mon fauteuil pour pédaler ! 🙂

Olympe Crocq

Pascal Wagner

Solenn Gleize

J’exerce en tant que bibliothécaire depuis 2016. Depuis, je vais de structure en structure au gré des contrats, ce qui est une occasion de découvrir plein de fabuleux collègues, différentes façons de travailler et de ne jamais s’ennuyer. En fait, tout ce que je recherche en participant au Cyclo-biblio ! Qui je n’en doute pas sera une aventure enrichissante sur le plan professionnel et humain (j’ai hâte). Sinon, de façon générale, j’adore le grand air et voyager, alors découvrir un coin de France qui m’est inconnu, c’est une bonne raison de plus pour me motiver à pédaler !

Sophie Cornière

L’Hapar sera mon 4e Cyclo-biblio. Cette année, ce parcours me touche particulièrement puisqu’il va traverser une des plus belle régions du monde la Normandie ! Région dont je suis originaire, je suis donc ravie de jouer à domicile. Je suis bibliothécaire depuis plus de 30 ans et plus particulièrement discothécaire. Ce métier, malgré, ou parce qu’il a subi tellement de bouleversements continue à me passionner. J’échangerai avec vous volontiers sur ce sujet mais aussi sur la photo, mon loisir préféré, sur la pratique des réseaux sociaux, sur ma région, et, en fait, sur de nombreux sujets car tout m’intéresse. Ah oui une dernière chose je ne suis pas une grande cycliste et chaque année réussir Cyclo-biblio est un challenge ! Sophie, Bibliothèques de Rouen, membre de l’Acim (association de coopération des bibliothécaires musicaux)

Sophie Courtel

Je suis ravie de participer à ma 6e édition de Cyclo-biblio ! Eh non, je ne me lasse pas de sillonner les routes avec des bibliothécaires, de visiter des bibliothèques, de rencontrer des passionnés, d’apprendre, de déguster des spécialités, de pédaler, et bien plus encore !
Au fil des ans j’ai refait cette présentation au fur et à mesure de mes postes : mais cette année ce sera la première fois que je ne suis pas en poste, puisque j’use mes pantalons sur les bancs de l’ENSSIB pour 18 mois encore 🙂 Cette année, Cyclo-biblio sera donc encore plus important pour moi car il me reconnectera au terrain, tout en me permettant de partager mes connaissances toutes fraîches. A bientôt donc au Havre !

Véronique Doussot

La vidéo mobile, métier ou compétences? Dans notre métier de bibliothécaire, ce que j’aime avant tout, ce sont nos métiers ! Et on peut dire qu’avec la révolution numérique, ils se transforment ! J’ai longtemps travaillé comme « bibliothécaire musicale », et puis, l’arrivée des réseaux sociaux et leur potentiel de communication m’a vite séduit. Tout en restant dans la même structure (réseau des BM de Metz), j’ai pu naturellement faire évoluer ma pratique vers une fonction de « développement numérique ». L’appropriation (du) numérique est au coeur désormais de mes missions. Que ce soit ma propre appropriation ou celle du public qu’il nous faut accompagner vers plus d’autonomie (démarches en ligne, sécurité des données, fake news etc). Grâce à la formation (autant personnelle que professionnelle), je me spécialise dans la vidéo mobile (smartphone). Nos structures ont besoin plus que jamais de prendre en compte ce médium, définitivement impactant en terme d’engagement. Les collègues bibliothécaires, nouveaux entrants dans le métier ou ceux ayant une solide pratique sont-ils prêts à relever le défi de la communication vidéo?

Vincent de Lavenne de la Montoise

Tout nouvellement arrivé dans le monde des bibliothèques, je plonge dans le bain de Cyclo-Biblio, avec l’idée qu’on sort forcément plus informé après avoir traversé plus de dix bibliothèques et cheminé avec 49 collègues sur 300km ! Un objectif tout simple : découvrir TOUT

Yanis Gattone